La citadelle des maudits - Tome 10

En Bretagne, près du Yeun Elez, un chasseur de fantômes se volatilise au cours d’une enquête, deux enfants disparaissent et un homme est crucifié puis battu à mort.

Le procureur s’affole et appelle le commandant Gerfaut en renfort. Quand celui-ci apprend que cette terre de légendes est aussi appelée la porte de l’enfer, il sait qu’il va affronter l’improbable, à commencer par le secret de la citadelle des maudits.

Habitué aux tueurs sadiques et à défier l’invisible, Gerfaut s’attend au pire.

Malheureusement, il y a toujours un pire au pire…


La citadelle des maudits - Les enquêtes du commandant Gabriel Gerfaut Tome 10 - papier

Broché - 140x216

434 pages

septembre 2020

22,00 €

  • disponible
  • 10 à 15 jours de délai de livraison

Mini-interview pour en savoir plus sur le roman !

Dis-nous tout, comment t'es venue l'idée de ton roman ?

J’étais assis sur le canapé avec ma femme, devant la télévision, en train de regarder un épisode de RIP, une série d’enquêtes sur le paranormal. Elle m’a regardé : « Oh, toi, tu penses à un roman, pas vrai ? ». Je n’ai pas répondu, mais j’ai souri…

 

Tu peux nous décrire ta scène préférée ? Sans trop en dire, pour le suspense bien sûr !

Presque au dénouement, quand le commandant Gerfaut est confronté au tueur et qu’il hésite à l’arrêter, car il est autant coupable… qu’innocent !

 

As-tu un livre ou un auteur de référence qui t'a inspiré à construire cette histoire ?

Non, ce sont plutôt les visionnages d’émissions, des reportages, des témoignages et des études scientifiques sur le paranormal qui m’ont guidé pour donner une base solide à mon scénario.

 

Quels sont la plus belle qualité et le plus grand défaut de ton personnage principal ?

Gabriel Gerfaut est aussi têtu qu’un régiment de vieilles mules et c’est un chasseur hors pair de tueurs en série. Humour glacial, peu respectueux du Code de procédure, détestant la hiérarchie, râleur, il reste néanmoins humain, généreux et un flic génial.

 

Si tu devais donner trois mots pour définir ton style littéraire, ce serait… ?

Suspense - Fluidité - Page-turning

 

Le pitch en une phrase, pour convaincre les lecteurs et lectrices qui hésiteraient ?

Une citadelle hantée, des indices qui se heurtent aux légendes des terres bretonnes, un tueur impitoyable, des victimes torturées qui s’ajoutent à des enlèvements… de quoi lancer Gerfaut sur la piste des mondes invisibles et mystérieux.