On a beau être optimiste et idéaliste, ce n’est pas une raison pour nous prendre pour des imbéciles… À son retour d’Afrique, où notre héros, le Robin des bois modernes, Bernard Balzac, a manqué se faire trouer la peau dans un pays hostile pour la conquête de son Graal inoffensif, une couleur rouge à nulle autre pareille, il va lui falloir essuyer les frasques de sa gentille et jolie cousine, Anaïs.

Entre affres métaphysiques et lyrisme urbain, il aimerait bien qu’on le laisse un peu seul avec sa sérénité. Peine perdue. Cet homme est résolument bon et sait pleurer comme les constructeurs de cathédrales. Entre une plongée en apnée dans les catacombes de Paris, à la découverte d’artistes plus que maudits et de personnages qui jouent les anges exterminateurs, et une mission de sauvetage auprès d’Anaïs, voilà un roman bien noir, où le tragique l’emporte sur la comédie.

Les bonnes choses ont une fin, et elles tournent parfois au drame.



Le roman noir d'Anaïs -papier

Broché  133 x 203

142 pages

Mai 2018

14,00 €

  • disponible
  • 10 à 15 jours de délai de livraison


Bernard COAT est né à Brest le 8 septembre 1958.  Après avoir fréquenté l’école des Beaux-arts et le conservatoire de musique de la ville, pour « monter » à Paris et suivre des études de cinéma il exerce divers métiers dans le secteur audiovisuel. Outre des postes de technicien, il écrit des scénarios de films pour des sociétés événementielles. Passionné de littérature depuis l’enfance, attiré par toutes les formes artistiques, il décide de se consacrer à l’écriture

Son site : Bernard Coat