Les Parker ont décidé de faire de leur charmant petit village en bord de mer, la nouvelle station balnéaire à la mode. Quel n'est donc pas leur bonheur lorsque la fille aînée des Heywood, leurs toutes nouvelles connaissances, accepte leur invitation d'y séjourner pendant l'été. Charlotte est une jeune fille raisonnable, qui a grandi à la campagne, dans une famille nombreuse et aimante. La société de Sanditon n'est alors pas très variée mais c'est déjà pour elle une occasion unique d'exercer ses talents d'observatrice…

 

Sanditon est le dernier roman de Jane Austen, commencé en janvier 1817 pour être abandonné le 18 mars de la même année. Souffrant trop pour écrire tout au long des derniers mois de sa vie, elle ne put malheureusement pas l'achever avant sa mort, quatre mois plus tard. 

 

Pour être raffinée, la langue de Jane Austen n'est ni lourde ni guindée. Jean-Yves Cotté.

 

Jane Austen est une femme de lettres anglaise. Elle fait partie d'une fratrie de huit enfants. Son père, George Austen, est pasteur ; sa mère, Cassandra Austen (née Leigh), compte parmi ses ancêtres sir Thomas Leigh, qui fut lord-maire sous le règne de la reine Elisabeth. Les revenus de la famille Austen sont modestes mais confortables. En 1782, Jane et Cassandra, sa sœur, sont envoyées à l'école à Oxford, puis à Southampton et à l'Abbey School de Reading. Après une éducation brève, qu'elle complète grâce à la bibliothèque paternelle et aux conversations familiales, Jane commence à écrire. Elle va travailler avec acharnement (pratiquement jusqu'à sa fin), malgré une relation amoureuse douloureuse, la mort de son père et la maladie, dont elle va mourir à quarante-deux ans. Parmi les romans de Jane Austen, on peut citer : "Raison et Sentiments" (1811), "Orgueil et Préjugés" (1813), "Mansfield Park" (1814), "Emma" (1815), "Northanger Abbey" (1818) et "Persuasion" (1818).



 

FRAIS  DE  PORT  

GRATUITS

à partir de 50€ d'achat !