Ce n'est pas une aventure humaine. C'est une des trois épopées mythiques les plus marquantes de l'Histoire du monde. Un mythe a sa part d'ombre et je suis assez téméraire pour y lancer la lumière à travers un roman. Ce n'est ni œuvre impie, ni prosélyte. C'est une restitution.

L'Histoire est ainsi faite qu'elle laisse des traces, parfois infimes, mais bien réelles. Il ne s'agit pas de lire entre les lignes, mais d'accepter que la multiplicité des vérités élargisse les possibles.

De l’ombre à la lumière et de la lumière aux ténèbres, c’est un destin massacré sous le fer romain, programmé pour une mort infamante. Yeshoua à la torture. Yeshoua au martyr. Yeshoua… Et après ?

Et après ? Rien ne se passa comme on vous l’a conté. Rome ne laissait rien au hasard et une crucifixion était codifiée avec précision. Églises d’Orient ou d’Occident, toutes avaient l’envie du merveilleux, de ces contes pour enfants qui fascinent les foules et vous tricotent des fidèles. Une résurrection ? Pourquoi pas ? Conforme aux écritures, on peut lui donner tous les sens.

Yeshoua crucifié. Yeshoua ressuscité. Yeshoua… Et après ?

Que fait-on d’une nouvelle vie quand elle n’est pas prévue, quand la clandestinité devient obligatoire, quand la délivrance attendue vous échappe ? Les souvenirs creusent la terre de traces indélébiles. Il nous a suffi de les suivre pour que la réalité prenne le pas sur le merveilleux. Et pourtant… côtoyer au quotidien un personnage de légende au message éternel, l’accompagner dans cette seconde vie jusqu’au moment ultime, être témoin, juste témoin, de la recherche des tribus perdues d’Israël reste prodigieux…

Nous vous convions à embarquer dans un voyage fantastique, au Ier siècle de notre ère. Et tout là-bas, à l’Orient Extrême, découvrir enfin ce que l’on vous a toujours caché. Non, on ne meurt pas d’une rapide crucifixion. Non, les extraterrestres ne sont pas venus le chercher sur leur char de feu pour une parousie insensée. Il n’était ni stérile ni homosexuel. Il aimait tout simplement. Il était Jésus.

Un Jésus comme on ne vous l’a jamais encore raconté.

Préfacé par Jocelyne Godard

L'ADN d'un Dieu - papier

Broché 150 x 230 mm

322 pages

Juillet 2015

21,50 €

  • disponible
  • 10 à 15 jours de délai de livraison


Les lecteurs ont aimé :

"C’est puissant, ciselé, érudit. A lire au rythme des caravanes. Un de ces livres «empreinte» qui pousse à la relecture" Michelle

"Un Livre. De ceux qui laissent une empreinte indélébile. L'humanité de cet homme doué d'une intelligence indéniable, érudit parmi les érudits de part ses si nombreux voyages et sa grande soif de connaissances : il sût tirer la quintessence de chacune de ses rencontres.
J'ai été transporté, étourdi par le charisme de cet homme donnant à cette somptueuse caravane naviguant sur la route de la soie une dimension invulnérable : l'Histoire en marche.
Le rythme du livre est véloce, les références, précisions et petites notes éveillent la curiosité . Le style est si agréable : vous m'avez instruit tout en me faisant voyager, rêver. Merci Christine Machureau" Céline

"Une fois de plus je me suis laissée entraîner avec bonheur dans un périple peu ordinaire. En effet tout commence avec la crucifixion de Jésus et ensuite ? Elle nous démontre comment il a pu survivre à cette épreuve et elle nous embarque sur ses traces. Des références bibliques, des extraits de passage d'évangiles apocryphes, des données géographiques , archéologiques sont donnés juste ce qu'il faut pour nous convaincre du passage de Jésus dans des territoires insoupçonnés. Mais ne vous inquiétez pas ce n'est pas un livre théologique , au contraire c'est la fabuleuse aventure d'un prophète qui fuit . Et là, je retrouve l'écriture envoûtante de l'auteur qui par ses mots, son style de conteuse nous transporte dans des lieux où nous entendons les bruits, voyons les couleurs, sentons les odeurs .Nous ressentons la joie, la peine, la douleur, la peur, nous sommes à côté des personnages, nous installons les campements etc ... N'étant pas croyante, j'adhère tout à fait au fait que Jésus ait survécu et qu'il ait eu des enfants. Quant à son message d'amour, nul ne peut dire qu'il n'est pas universel. note ++++"  Laurence

Je voulais juste mettre "Précision" mais Amazon insiste pour que j'en rajoute !
C'est vrai que j'aurais pu vous parler un peu plus de "l'ADN d'un Dieu" et vous dire que cette précision se situe partout dans cet ouvrage remarquable de Christine Machureau... Précision du texte d'abord, un texte d'une qualité rare, où l'auteur se plait à utiliser au maximum les techniques d'écriture pour ne pas lasser le lecteur ; Précision dans les faits historiques et géographiques, on croirait lire un documentaire, un témoignage, une "histoire vraie" (en même temps elle pourrait bien l'être "vraie"), on sent bien l'expérience du voyage chez l'auteur, pas cette expérience "selfiesque" qui pousse les médiocres au bout du monde pour y faire les mêmes choses médiocres qu'ils font toute l'année à résidence (!), non, l'expérience du voyage, le vrai, celui qui enseigne et enrichit ; Précision des sources avec un immense travail de recherche ; Précision des personnages jusque dans le détail de leur vie et de leurs rapports au quotidien...
Alors, au-delà du côté un tantinet provocateur du titre de l'ouvrage, il y a une volonté de fouiller l'Histoire, de provoquer, oui, mais pas une réaction réactionnaire (!), non, plutôt une petite révolution dans notre vision de ce pan incontournable de notre civilisation... Provoquer, c'est ici l'occasion de réfléchir, de s'élever... N'est-ce pas la définition de "l'enseignement", de l'éducation ? Vaste programme donc quand on pense à celui que cet homme nous aurait transmis ! Il fallait oser, Christine Machureau l'a fait ! Bravo... Cajim

"Je viens de terminer la lecture de l'ADN ... je suis dans un doute qui m'a remplie d'espoir quant à la condition humaine ! Je me sens plus proche de cette vie de Jésus que de celui dont on m'a parlé enfant, peut-être cette impression qu'il manquait quelque chose. J'ai été émue par la première partie, subjuguée par les aventures à travers l'Asie de la seconde et la fin parce qu'il en faut bien une, laisse une lumière scintiller..." Massoni

"L'ADN d'un Dieu : Yeshoua détaché de sa croix, soigné par ses amis est obligé de fuir Jérusalem. Fuir oui, mais pour où ? Et après ? Damas, les portes de l'Orient, Hérat le grand bazar d'Asie, l'Himalaya... Yeshoua, un homme traqué, blessé, généreux. Une âme et un corps usé au soir de sa vie. Et pourtant c'est entouré des siens et rayonnant qu'il nous quitte. Christine Machureau, magistralement lève le voile sur la vie de Jésus que l'on nous a dissimulée pendant si longtemps. Un écrit fort, puissant, qui nous porte haut. Des paysages à couper le souffle, des parfums, des situations comme si on y était. Dans ce nouvel opus, Christine Machureau nous prouve une fois de plus la puissance de son écriture. Je l'ai lu, je le relirai. Madame vous êtes une magicienne des mots. Merci" Sylvie



Christine MACHUREAU

« Nous sommes des Celtes. Bercée par ce leitmotiv que Charles, mon père, répétait à l'envi, c’est tout naturellement que l’Histoire se mit à couler dans mes veines. J’abordai à peine l’adolescence, que le moyen âge devînt ma tasse de thé, amplement abreuvée par une grand-mère écossaise, issue d’un clan célèbre.

Ce fut vraiment la première personne qui marqua mon enfance, comme une image fabuleuse… Une vie qui valait plus que les autres, parce qu’elle avait voyagé, pris des risques insensés, connu trois continents, largué des mines d’argent contre des emprunts russes, échangé deux vraies jambes contre deux autres en bois, à la suite d’un accident de tramway dans la ville de Montpellier. Comment vouliez-vous que mon imagination ne fût pas marquée par un tel personnage ?

J’acquis donc, avec mon père, une solide culture en Histoire et grâce à ma grand-mère Ann Mac Clark, des semelles de vent.

Les voyages, les rencontres les plus hétéroclites, les terres déchirées par la guerre, tout était bon pour étancher cette fièvre de la découverte. »

 

Son blog : Livres et Délires

Menant de front une vie de famille, une carrière commerciale, des recherches en histoire et en religions anciennes pendant cinquante ans, Christine Machureau s’affirme comme une romancière du Moyen-Âge.

Ayant enfin à elle les vingt-quatre heures du jour libérées de toute obligation, c’est avec une écriture précise et une grande rigueur (acquise pendant ses études scientifiques) qu’elle manie l’Histoire, mêlée et enrichie du quotidien. Son souci du détail, de l’atmosphère et de la sensibilité humaine va jusqu’à s’immerger dans les divers pays où la mèneront ses enquêtes et ses recherches.

Une véritable passion des voyages lui fera couramment évoquer avec admiration Alexandra David Neel. Appréhender les horizons lointains est une coutume familiale à laquelle elle n’a pas dérogé. Ces derniers enrichissent considérablement ses romans. Ainsi une expatriation de huit années lui permit l’écriture originale de deux romans se déroulant en Polynésie française.

Elle qualifie son écriture d’« écriture immersive », tant son besoin de peindre l’humanité profonde de tous ses personnages, avec leurs dons, leurs défauts et leurs préoccupations, est vivace.

Son épopée La Mémoire froissée fut un succès. Suivirent : D’or de sang et de soie, puis l’Hérétique, qui lui apportèrent un lectorat fidèle.

Malgré ses multiples occupations, elle prit le temps d’obtenir un brevet de parachutiste, de faire de nombreuses expositions de peinture à l’huile.

Son temps présent est totalement occulté par la création qui lui tient à cœur : reprendre un grand mythe de l’humanité pour en faire une réalité. 

 

La suivre sur Facebook  et sur Twitter