Apprenant que son cousin, le duc Harold, l’a trahi en se faisant sacrer roi d’Angleterre, le duc de Normandie, justice en tête, lui déclare la guerre. La longue préparation du départ commence. Il faut exercer au combat des milliers de chevaux et construire autant de bateaux pour les recevoir et traverser la Manche. Malgré elle, Bérengère est enrôlée parmi les combattants. Ne lésinant pas sur ses audaces, ses actes de bravoure et imposant l’éclat de ses prouesses, le duc de Normandie ne lui laisse aucun répit.

Poursuivant le but qu’elle s’est fixé en fuyant l’Angleterre : devenir Normande à part entière, elle risque sa vie pour lui rester fidèle. Entouré de ses hommes, Guillaume exige, impose, ordonne, ne rêve plus qu’à sa victoire. Et tandis qu’à l’exemple des barons normands, l’engagement de Bérengère lui est total, Hastings devient le théâtre d’un spectacle sanglant.

À paraître fin août