« Ma grand-mère ne quittait pas souvent sa commune. Aller jusqu’à Concarneau prenait des allures d’expédition lointaine. Il lui fallait bien s’y rendre parfois pour consulter un spécialiste, par exemple, avant de faire un tour au marché aux chiffons pour oublier les prescriptions contraignantes du médicastre.

 

C’est lors de ces sorties exceptionnelles, lorsque je l’accompagnais enfant, qu’elle évoquait pour moi les histoires réunies dans ce recueil. »

 

La Dame Blanche et le serpent, La pierre du coq, Les moutons d’Ouessant, La Faux du Diable, Le vase de Locmaria, Les loups du Coatloc’h, Les trois sœurs.