Voyager 1 - Jonctions - Stéphane Desienne

Mars 2179. L’ancienne capitaine de vaisseau, Vilma Bates, est interrogée par le Bureau des Investigations Intersolaires à propos d’une ancienne mission au commandement du Lewis&Clark, un éclaireur commercial.

Lors de cette mission, elle et son équipage avaient pour objectif de retrouver les deux sondes Voyager, envoyées dans l’espace en 1977, bien avant le Reboot qui effaça toutes les données numériques terrestres.

Malheureusement, le succès de leur tâche est entravé par de nombreux problèmes qui vont créer des tensions dans le vaisseau. Les vidéodisques portés par les sondes ont disparu.

Qui les a enlevés ? Et pour quelle raison ?

Ces interrogations les pousseront à avancer plus loin dans l’univers.

L’arrivée du mystérieux professeur Meclan à bord du navire va empirer les choses. Lui et la capitaine Bates semblent partager un secret capital à propos des messages portés par les sondes. Badger, l’ingénieur plus que retors, va contester le commandement de la capitaine. Même Chip, le chimpanzé IA du vaisseau ne saura tempérer tous les caractères s’opposant au sein de l’équipage.


Jonctions - Voyager Tome 1

Broché 140 x 216

290 pages

mai 2019

16,00 €

  • disponible
  • 10 à 15 jours de délai de livraison

Mini-interview pour en savoir plus sur le roman !

Dis-nous tout, comment t'es venue l'idée de ton roman ?

En 2017, on fêtait les 40 ans des sondes Voyager, les objets les plus lointains jamais envoyés par l’homme. L’événement méritait bien une histoire.

 

Tu peux nous décrire ta scène préférée ? Sans trop en dire, pour le suspense bien sûr !

Quand l’héroïne décide de faire cavalière seule et qu’elle se lance dans l’inconnu en sachant qu’elle pourrait ne pas en revenir. Et que tout part de travers…

 

As-tu un livre ou un auteur de référence qui t'a inspiré à construire cette histoire ?

Les maîtres du genre, tels qu’Arthur Clarke ou David Brin, sont très inspirants.

 

Quels sont la plus belle qualité et le plus grand défaut de ton personnage principal ?

Son ouverture d’esprit contraste avec sa tendance au repli, jusqu’à l’entêtement.

 

Si tu devais donner trois mots pour définir ton style littéraire, ce serait… ?

Huis clos, paritaire, efficace

 

Le pitch en une phrase, pour convaincre les lecteurs et lectrices qui hésiteraient ?

Atteindre les Confins de l’espace, ce n'est pas un objectif en soi, mais un commencement.